2016

Projet réalisé avec le soutien du Bel Ordinaire,
espace d’art contemporain de la communauté
d’agglomération Pau-pyrénées
et produit par la Maison des éditions Pyrénées
à l’occasion de l’exposition personnelle Désordre
au Bel Ordinaire

A l'origine, « Les objets qui dérangent » : une série de sculptures en bois associées à des pièces de mobilier IKEA qui propose une réflexion sur l'espace intérieur et ses codes. En installant d'insidieuses perturbations de l'ordre établi et des usages, Clémentine Fort invite à changer notre regard sur ce lieu du quotidien et opter pour un déconditionnement en douceur de notre rapport à l'objet et à sa fonction. Conçu comme un prolongement de l’exposition et une application de son principe, « Bancal » creuse le même sillon et amène à son tour sa part de trouble.

A la fois photographie de l'accrochage de la série « Les objets qui dérangent » pour l'exposition « Désordre » et extension de celui-ci , « Bancal » en est la version simplifiée et miniaturisée. Cet objet édité qui invite à désorganiser l'espace domestique, existe en tension entre catalogue d'exposition et pièce à part entière de celle-ci. En se concentrant sur la forme du triangle comme outil de destructuration, la cale qui décale est proposée en 4 dimensions et en 4 coloris, elle permettra à chacun de faire une certaine expérience du désordre et d'amener dans son intérieur une part de poésie.

Objet édité en collaboration avec Benjamin Lahitte,
membre de la Maison des éditions Pyrénées

Boîte en carton 30 x 30 x ep. 3,5 cm
sérigraphiée recto / verso

Plaque de forex 30 x 30 x ep. 1 cm

Cales triangulaires en bois peint
L. 20 x l. 3 x H. 5 cm - Rose
L. 15 x l. 3 x H. 5 cm - Orange
L. 10 x l. 3 x H. 5 cm - Vert
L. 5 x l. 3 x H. 5 cm - Bleu